Eglise de Scientologie de Bordeaux

Connaissez-vous vous-même — Connaissez la vie

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Manifestations contre la modification de la loi 1990

Envoyer Imprimer PDF

Bordeaux, le 30 octobre 2010

Samedi 30 octobre 2010: grande journée nationale d'actions organisée par la Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme contre le projet de loi sur la psychiatrie proposé par Madame Bachelot. Une trentaine de manifestations ont été organisées dans toute la France, dont 5 en Aquitaine :

9h00 – 10h00 : devant l'Hôpital Psychiatrique de Libourne
10h30 – 11h30 : Rue Clément Thomas – Quai des Salinières à Libourne
12h30 – 13h30 : devant l'Hôpital Psychiatrique de Cadillac
15h00 – 16h00 : devant l'Hôpital Psychiatrique Charles Perrens à Bordeaux
16h30 – 17h30 : Stand Place Saint Projet à Bordeaux

En mai 2010, la Ministre de la Santé Madame Roselyne Bachelot, a fait adopté au Conseil des Ministres un projet de loi intitulé « Droits et protection des personnes faisant l'objet de soins psychiatriques et modalités de leur prise en charge ». Ce projet de loi doit remplacer la loi de 1990 sur les hospitalisations psychiatriques.

Cette loi représente une réelle menace pour les libertés et droits fondamentaux des Français.

Si elle est votée, un psychiatre pourra décider seul de l'internement sous contrainte de n'importe quel citoyen français, sans nécessité de l'accord familial ou de l'avis d'un autre médecin. Alors qu'aujourd'hui en France de nombreux internements abusifs ont lieu - plus de 73 500 internements sous contrainte par an - cette loi donnera tout pouvoir au psychiatre.

De plus, n'importe quelle personne pourrait recevoir de force des traitements psychiatriques sans faire l'objet d'une hospitalisation. Elle sera forcé de recevoir des injections de psychotropes, des pilules, ou des électrochocs. Si elle refuse, elle sera alors internée en psychiatrie.
Rappelons que les traitements psychiatriques comportent de nombreux effets dangereux : convulsions, coma, délires, agressivité, comportements suicidaires, etc.

Cette loi risque d'augmenter considérablement les internements de force en psychiatrie, et de mettre la population française sous camisole chimique. Elle représente un réel danger pour notre pays !
CCDH n'est pas la seule organisation à se battre contre ce projet de loi.

L'intersyndical des psychiatres, soit 80% de la psychiatrie publique, a organisé une manifestation le 28 septembre 2010 devant le Ministère de la Santé afin de contester cette réforme.

Le 4 octobre 2010, le Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire a organisé un colloque à l'Assemblée Nationale sur le thème « Continuité des soins ou continuité de la contrainte ? ». A cette occasion, le Député Noël Mamère, a fait un discours pour dénoncer ce projet de loi et explique : « Nous sommes totalement solidaires de la démarche de l'appel des 39 et nous réclamons le retrait du projet de loi qui réforme les règles relatives aux soins psychiatriques. Ce projet de loi est inique, injuste et il transforme le patient  en un prisonnier potentiel. »

Les Verts ne sont pas les seuls à contredire ce projet de loi. Tous les partis politiques de gauche demandent le retrait définitif de cette loi liberticide.

La CCDH existe en France depuis 1974 pour dénoncer les violations des Droits de l'Homme en psychiatrie.

Elle continuera ses actions de sensibilisation jusqu'à temps que ce projet de loi soit définitivement retiré.

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter le responsable de l'antenne Aquitaine de CCDH, Samuel, au 06 58 84 13 33 ou par e-mail à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Vous pouvez également visitez le site www.ccdh.fr et http://ccdhaquitaine.blogspot.com

Vous êtes ici : CCDH Nos Actions Manifestations contre la modification de la loi 1990